Cryptomonnaie d'état et de banque centrale

Alors que flambent les cryptomonnaies de tout horizon, se profile une contre réaction immunitaire des institutions souveraines historiques: les monnaies numériques des banques centrales, les CBDC.

Comme tout système monétaire, la confiance reste l’élément de base nécessaire à la bonne marche de celui-ci. Nous entrons dans une époque où à défaut d’avoir convaincu les acteurs historiques du marché de la légitimité de la cryptomonnaie, son hégémonie de fait les oblige à devoir revoir leur copie.

Soutenus par de grands investisseurs mondiaux, le Bitcoin à dépassé les 60000 dollars, plus de 50000 euros. Selon l’Ifop, 14% des français seraient susceptible d’être intéressé pour investir dans du Bitcoin. Une question s’impose, jusqu’a quel sommet ira encore le Bitcoin? Qui et quand sonnera le glas des crypromonnaies?

Se faire une place et reprendre le contrôle de ces nouvelles monnaies sera l’objectif prochain de la banque européenne, à condition pour les banques centrales de ne plus perdre de temps et d’imposer ses règles. Ce qu’ils feront.

L’apparition d’une nouvelle opposition durable à la cryptomonnaie? Très certainement.

Par la justice et ses futurs lois, par le contrôle des médias et de l’information, par une position dominante et un rapport de force inégale, et surtout par des politiques au service des banques centrales, il se pourrait qu’anticiper ses futures rapport de force nous révèle au final des opportunités…

Le bitcoin explose, mais tout à une fin, la cryptomonnaie d’état semblerait être l’ennemi parfait pour contrarier les plans hégémoniques de cet ex-OVNI.

La monnaie fait la souveraineté, celui qui détient la création monétaire d’une zone en détient le contrôle. Aujourd’hui, les cryptomonnaie telles que le bitcoin, l Ethéreum, Litecoin, … connaissent une hégémonie sans précédent.

Les CBDC, DEPUIS et MDBC, et les cryptomonnaies institutionnelles, d’état et de banques centrales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.