Eyuan, place maintenant l’Edollar?

la FED, banque fédéral américaine accélère sa réflexion sur le dollar numérique

la Réserve fédérale américaine, à la traîne jusqu’ici sur le dossier de la monnaie numérique, a décidé d’accélérer sa réflexion à ce sujet. Le président de la banque centrale américaine, Jerome Powell, a ainsi affirmé jeudi que la Fed allait lancer cet été « une vaste consultation » sur le dollar numérique.

A la différence des crypto-monnaies comme le bitcoin, basées sur un système décentralisé (la « blockchain »), le dollar numérique se présenterait comme une version numérique du dollar, un « stablecoin », indexé sur le billet vert et contrôlé par la banque centrale.

Dans son communiqué, Jerome Powell a cependant souligné que le potentiel « dollar numérique » ne serait pas destiné à remplacer le cash ni les formes actuelles de dollars dématérialisés, comme les dépôts dans les banques privées.

Une monnaie sous contrôle

Cette monnaie-là n’a rien à voir avec le bitcoin car ce n’est pas un objet de spéculation : ce edollar sera émis par la banque centrale américaine, ensuite les banques les distribuent à leurs clients à travers une application.

C’est une crypto-monnaie qui reste contrôlée par les institutions financières classiques, et même si on n’est pas obligé d’avoir un compte en banque pour en bénéficier, cela veut dire que l’État peut tracer toutes les transactions et toutes les dépenses d’un individu en temps réel. Il n’y a aucune garantie d’anonymat ; c’est en gros un instrument de surveillance illimité.

En contrôlant les flux on lutte aussi plus facilement contre la corruption et le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale : c’est l’argument massue mis en avant par les autorités américaine. Washington, qui déploie un plan de relance massif pour relancer l’économie après le coronavirus, ne veut pas non plus revivre le même scénario qu’en 2008. Une monnaie virtuelle coûte également beaucoup moins cher à produire et à stocker.

Eyuan, place maintenant l’Edollar américain, la cryptomonnaie de la FED

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.